Navigation Menu+

Comment définir l’Open data ?

Comment définir l’Open data ?

L’open data représente une philosophie d’accès à l’information et une façon de publication d’informations qui sont accessibles et exploitables sans contrainte aucune. L’open data est une donnée numérique produite par une collectivité, par un service public ou par une entreprise privée mandatée en l’occurrence.

open-data.jpg

Sa diffusion est structurée et méthodique et basée sur une licence qui garantit son accès et sa réutilisation par le public sans limitation technique ni juridique, et parfois c’est gratuit. La tendance d’open data est la considération des données comme un bien commun à intérêt public et d’ordre général. La publication de données est imposée sous forme numérique dans certains pays, selon les lois en vigueur à l’endroit des collectivités.

En quoi l’Open data est-il utile ?

Dans certains pays avancés, le traitement d’open data permet la réduction significative de la facture de consommation d’énergie dans les immeubles publics. Les échanges économiques et financiers peuvent devenir transparents grâce à open data et les problèmes systémiques qui entraînent plusieurs pays dans un marasme économique permanent peuvent être prévenus ainsi que les délocalisations frauduleuses de certaines entreprises qui cachent leurs comptes afin de justifier leurs plans sociaux. L’open data peut permettre une concurrence équitable entre les entreprises. Elle permet également la diminution cinq fois moins le capital nécessaire pour réaliser une activité professionnelle dans la téléphonie mobile. L’open data aide effectivement à protéger l’environnement en publiant l’évolution et la connaissance des phénomènes passés et futurs sur une analyse d’une grande quantité d’informations.

Pourquoi le rendre indispensable en France ?

En France, l’open data semble un peu opaque d’où le projet de loi sur le numérique qui va peut-être l’éclaircir. La transparence et le développement économique attendus par l’utilisation d’open data dans quelques villes phares sont relativement décevants. La création de nouveaux services basée sur la réutilisation des données ouvertes ou open data a subi certaines difficultés et des réticences.

legislateurs-francais.jpg

Il s’agit de résoudre ce problème. La nouvelle loi contient un amendement qui stipule que les communes de plus de 3.500 habitants doivent mettre en ligne leurs données publiques, et ce, sous format électronique. Certains législateurs français pensent que c’est un indicateur de confiance entre les élus et les citoyens. Cette transparence équivaut à une volonté politique encourageant la participation citoyenne et l’amélioration de l’efficacité de l’administration.